L’ hystéroscopie

Qu’est-ce que l’ hystéroscopie?

L’ hystéroscopie est une méthode novatrice fiable pour l’examen de la cavité intra-utérine au moyen d’un téléscope étroit spécial, muni d’ une caméra  de 2 à 5 mm de diamètre.

Dans des cas d’infertilité, sous-fertilité ou des fausses couches à répétition, l’ hystéroscopie est préférable à l’hystérosalpingographie pour évaluer immédiatement l’état de la cavité intra-utérine et diagnostiquer des adhérences éventuelles de l’endomètre, septums, fibromyomes ou  polypes.

Cas d’application

Elle peut être combinée avec la laparoscopie et s’impose en cas d’infertilité d’origine inconnue ou en cas d’échec de FIV et de fausses couches.

Elle est appliquée  quand il faut faire un examen minutieux de la cavité intra-utérine, de son morphologie (dimensions et forme) de la nature de l’endomètre ou du col de l’utérus.

L’ hystéroscopie est utilisée pour des raisons de diagnostic (sans intervention), donc on parle d’ ‘hystéroscopie diagnostique’, des conditions pathologiques de l’endomètre (polypes, fibromyomes, hyperplasie, septum etc.) ou comme ‘hystéroscopie opératoire’ afin de traiter des conditions pathologiques (l’utérus bicorne ou  la cloison utérine, la résection des adhérences,  la résection de polypes utérins ou la résection de fibromyomes, des problèmes de métrorragie etc.)

Description brève du processus

L’ hystéroscope est introduit dans la cavité intra-utérine par voie vaginale et cervicale et est connecté à un télescope avec un angle de projection de 0 ou 30 degrés.

Pendant l’ hystéroscopie diagnostique on utilise du dioxyde de charbon ou solution saline, le processus ne nécessite pas que la patiente soit sous anesthésie générale et peut être effectué aussi en ambulatoire.

Lors de l’ ‘hystéroscopie opératoire’ avec l’introduction de l’ hystéroscope on administre des électrolytes non conducteurs par le tube de la caméra dans le but de dilater les parois utérines et d’avoir une vue meilleure de son intérieur. Elle est appliquée soit sous anesthésie locale, sous anesthésie générale légère ou anesthésie épidurale.

Les douleurs postopératoires sont négligeables et sont traitées par des simples analgésiques. Il n’y a pas d’incisions chirurgicales puisque l’ hystéroscope est introduit par le vagin et le col de l’utérus.

Le temps de récupération au centre de traitement varie d’une heure jusqu’ à une (1) journée, selon les cas.

Des complications (perforation de l’utérus, des hémorragies, excès de liquide et œdème pulmonaire) surviennent dans 1% des procédures opératoires hystéroscopiques.

Είσοδος Μελών



POSEZ-NOUS DES QUESTIONS SUR AMP

Le Dr. Elias Gatos répond à vos questions sur l’AMP