Vitrification

Cryoconservation rapide d’ovocytes et d’embryons (vitrification)

Les développements de la médecine et de la biologie en matière de procréation médicalement assistée combinés avec la mise en œuvre  de nouvelles techniques de FIV offrent des solutions efficaces à de nombreux problèmes contemporains d’infertilité. L’une des méthodes les plus révolutionnaires appliquées aujourd’hui est la méthode de cryoconservation ultrarapide d’ovocytes et d’embryons aussi appelée vitrification.

 

Qu’est-ce que la vitrification ?

C’est une méthode relativement simple de congélation qui ne nécessite pas de mécanisme complexe ou spécialisé. Les ovocytes humains ont une forte teneur en eau et sont donc très sensibles lors du processus de congélation. Les méthodes de congélation classiques n’ont  pas toujours été couronnées de succès car elles permettent la formation de cristaux à l’intérieur des cellules, endommageant ainsi les embryons et provoquant des dégâts irréparables aux ovocytes. La recherche continue dans ce domaine  ainsi que l’ évolution de cette méthode a permis aujourd’ hui l’ utilisation de cette technique plus sûre qu’est la vitrification, au cours de laquelle la congélation des ovocytes et des embryons se fait plus rapidement. Ainsi, le taux de survie des embryons est le plus élevé enregistré jusqu’ à présent, atteignant 90%.

 

Description brève du processus  de vitrification

Le processus de vitrification implique tout d’ abord le placement des ovocytes et des embryons dans une petite quantité de cryoprotecteurs  à forte concentration (DMSO et éthylène glycol) pendant un court délai, et ensuite leur refroidissement ultrarapide. Le rythme rapide de refroidissement permet de réduire considérablement la création de cristaux. L’eau intracellulaire gèle immédiatement et les cristaux pouvant causer des dommages irréparables aux ovocytes et à l’embryon n’ont pas le temps de se former. Dans le processus de congélation conventionnel, la vitesse de refroidissement des ovocytes ou des embryons est à 0,3◦C environ par minute alors qu’en utilisant la méthode de vitrification, la vitesse est de plus de 20.000 ◦C par minute (soit un rythme de 70.000 fois plus rapide). A ce rythme et avec une concentration appropriée de cryoprotecteurs, les cristaux n’arrivent pas à se former. Après la vitrification, les ovocytes et les embryons sont stockés dans de l’azote liquide jusqu’ à ce qu’ils soient décongelés pour être utilisés.

Par ailleurs, la vitrification offre à ces cellules sensibles une protection totale contre les virus et les maladies, mais aussi l’assurance de leur viabilité jusqu’ au moment de la décongélation. La toxicité des cryoprotecteurs utilisés et l’exigence de haute qualification du personnel sont peut-être les seuls éléments négatifs de cette technique.

 

Cas d’application

Cette technique révolutionnaire permet aux femmes, et en général aux couples de conserver leur fertilité, sachant qu’une grossesse réussie dépend directement de l’âge de la femme et de la qualité des ovocytes. La méthode de vitrification offre une autre option pour la préservation des ovocytes et la cryoconservation des embryons pour une utilisation future. Il est également inutile de préciser qu’il nous permet de créer une banque d’ovocytes facilitant beaucoup le programme de don d’ovocytes. Cette méthode donne aussi espoir à beaucoup de femmes en âge de procréer, et en particulier à celles qui :

  • Veulent retarder la grossesse en raison de leur carrière ou d’études sans perdre leur fertilité.
  • Veulent retarder la grossesse jusqu’ à ce qu’elles trouvent le conjoint qui leur convient.
  • Ont une certaine forme de cancer et veulent garder des ovocytes en bonne santé avant de subir des radiothérapies ou chimiothérapies.
  • Veulent congeler les embryons surnuméraires après un cycle de FIV afin d’assurer une grossesse réussie à l’ avenir.

 

Cryoconservation du sperme

Parfois, pour certains couples on recommande la congélation du sperme. Dans ces cas, la congélation de l’échantillon se fait en utilisant une solution appropriée (cryoprotecteur) qui protège les spermatozoïdes durant la congélation. L’échantillon congelé peut être conservé pendant de nombreuses années et utilisé pour de futures tentatives de FIV.  Des grossesses ont été atteintes en utilisant du sperme congelé depuis quinze ans.

Le sperme est congelé chez des hommes qui souffrent d’oligospermie ou qui présentent des difficultés de production de sperme au cours de l’année. Aussi dans des cas où des biopsies testiculaires ont été effectuées (les spermatozoïdes sont conservés pour utilisation future lors d’une tentative de FIV), et enfin, chez des hommes qui ont subi ou qui vont subir une chimiothérapie ou radiothérapie.

Είσοδος Μελών



POSEZ-NOUS DES QUESTIONS SUR AMP

Le Dr. Elias Gatos répond à vos questions sur l’AMP