Facteur féminin

Le tiers environ des cas sont attribués au facteur féminin. Les causes les plus fréquentes sont des désordres hormonaux (syndrome des ovaires polycystiques, ménopause précoce, ovulation irrégulière) ayant un impact sur l’ ovulation normale ainsi que la qualité des ovocytes produits, sur l’ obstruction des trompes, le plus souvent suite à des inflammations ou des infections (hydrosalpinx), à l’ endométriose  (fibromyomes, utérus biloculaire) au milieu hostile/non favorable du col de l’ utérus vers les spermatozoïdes-la glaire cervicale), anticorps anti-spermatozoïdes, retard à avoir des enfants (âge avancé de la femme), des anomalies génétiques ou chromosomiques, des adhérences dues à des opérations précédentes et des inflammations de l’ appareil reproducteur féminin tels la maladie inflammatoire pelvienne(MIP)  pouvant être due à des maladies sexuellement transmissibles comme les chlamydias ou la gonorrhée, des facteurs immunitaires ( la présence de divers anticorps ‘hostiles’ pour l’ embryon dans le sérum féminin), des causes associées à la façon de vivre (anxiété, tabagisme, alcool, environnement de travail).

Είσοδος Μελών



POSEZ-NOUS DES QUESTIONS SUR AMP

Le Dr. Elias Gatos répond à vos questions sur l’AMP